Les mises à jour de WordPress et de ses composants

Les mises à jour de WordPress, pourquoi faire ?

Comme tout programme informatique, WordPress et ses éléments ont des bugs. Même si la majorité d’entre eux passent inaperçus, il se peut que certains d’entre eux posent des problèmes de sécurité. Par exemple, en février 2020, une faille de sécurité dans une extension fournie avec un thème populaire a mis en danger les 200 000 sites l’utilisant !

Il est donc vital de mettre à jour WordPress et ses composants régulièrement (et comme on le verra plus tard, d’effectuer une sauvegarde régulière de son blog).

De plus, les évolutions permettent aussi de fournir de nouvelles fonctionnalités.

Vérifier la disponibilité des mises à jour de WordPress

La présence de mise à jour est signalée de deux façons différentes.

Tout d’abord, dans la barre d’administration, par un petit cercle formé par deux flèches . Le chiffre indiqué à côté est le nombre de mises à jour disponibles : par exemple, ici, une mise à jour est disponible.

Affichage des mises à jour WordPress dans la barre d'outils
Affichage des mises à jour WordPress dans la barre d’outils

De façon plus visible, la barre latérale indiquera en rouge le nombre total de mises à jour disponibles, ainsi que le nombre de mises à jour d’extensions. On voit que parmi les cinq mises à jour disponibles, une concerne les extensions.

Barre latérale de WordPress montrant des mises à jour disponibles
Mises à jour WordPress dans la barre latérale

Il suffit de cliquer sur l’icône ou sur le menu Tableau de bord / Mises à jour de la barre latérale pour faire apparaître l’écran des mises à jour.

Celui-ci est subdivisé en plusieurs sections, correspondant chacune à un type d’élément : WordPress lui-même, les extensions, les thèmes, et les traductions.

Mise à jour du coeur de WordPress

WordPress est lui même mis à jour régulièrement. Si la plupart de ces mises à jour ne proposent que de légers changements, les versions majeures apportent de grosses modifications à son fonctionnement.

Par exemple, dans la version 5.0 sortie fin 2018, le nouvel éditeur de blocs (anciennement nommé Gutenberg) a révolutionné la façon d’écrire le contenu des articles.

Si une mise à jour est disponible, une notification telle que celle-ci devrait s’afficher :

Mises à jour de WordPress
Mises à jour de WordPress

Vous remarquerez que le message de WordPress incite à faire une sauvegarde du site avant d’appliquer la mise à jour. Nous verrons par la suite comment installer une extension qui s’en chargera automatiquement.

La mise à jour se fait via le bouton Mettre à jour maintenant (attention à bien sélectionner celui de la version française, reconnaissable à la présence de fr dans le lien, et non pas celle qui finit en en_US.

Notez que pendant la durée de la mise à jour, le blog ne sera plus accessible aux visiteurs : WordPress affichera à la place un message indiquant que le site est en maintenance. C’est le cas pour tout type de mise à jour; dans le cas d’un site à fort trafic, il est conseillé d’effectuer les mises à jour à une plage horaire où il reçoit peu de visites.

Mise à jour des extensions

WordPress liste ensuite les extensions qu’on peut mettre à jour. Nous verrons bientôt comment gérer les extensions; pour l’instant, contentons-nous de mettre à jour celles qui le nécessitent.

Dans mon cas, l’extension Akismet nécessite une mise à jour.

Mise à jour disponible pour l'extension Akismet
Mise à jour disponible pour l’extension Akismet

Il est possible d’avoir des détails sur les changements induits par la mise à jour en cliquant sur « Afficher les détails de la version ».

Pour effectuer la mise à jour, il suffit de cliquer sur la case à gauche de Tout sélectionner, puis sur le bouton Mettre à jour les extensions. Suivant le nombre de mises à jour, le processus peut prendre un certain temps. Quand il est terminé, le message « Toutes les mises à jour sont terminées » s’affiche.

Résultat de la mise à jour des extensions

Il est également possible d’effectuer la mise à jour directement depuis l’écran des extensions. Pour cela, aller dans le menu Extensions / Extensions installées. Une notification telle que celle ci-dessous apparaît pour les extensions qui ne sont pas à jour :

Disponibilité d'une mise à jour de Akismet sur l'écran des extensions
Disponibilité d’une mise à jour de Akismet sur l’écran des extensions

Il suffit de cliquer alors sur le lien mettre à jour maintenant apparaissant dans le texte mis en valeur.

Mise à jour des thèmes

Elle se fait de la même façon que pour les extensions, sur l’écran des mises à jour. Nous verrons par la suite en détail comment gérer les thèmes.

Liste de thèmes nécessitant une mise à jour
Liste de thèmes nécessitant une mise à jour

Mise à jour des traductions

Si des traductions mises à jour sont disponibles, le bouton Mettre à jour les traductions permet d’effectuer cette opération en un clic.

Une fois les diverses mises à jour appliquées, l’écran Tableau de bord / Mises à jour devrait ressembler à ceci :

WordPress totalement à jour
WordPress totalement à jour

Mises à jour automatiques de WordPress

Certaines mises à jour de WordPress sont appliquées automatiquement; il s’agit de celles contenant principalement des corrections de bug. Lors de la sortie des versions mineures, vous recevrez une notification par e-mail.

Les versions mineures ne sont sensée comporter que des corrections et évolutions à la marge; il y a donc peu de risque que cette mise à jour automatique casse quelque chose sur votre blog. Par contre, cela permet de réduire la vulnérabilité de votre site si vous ne vous connectez pas régulièrement à l’interface d’administration de WordPress.

De la même façon, certaines extensions permettent de choisir entre plusieurs modes de mise à jour :

  • manuelle; il faudra alors utiliser la procédure ci-dessous
  • totalement automatique : les mises à jour sont systématiquement installées, sans intervention de l’utilisateur
  • automatique pour les mises à jour de sécurité (conseillé)

La prochaine mise à jour majeure de WordPress devrait appliquer automatiquement certaines mises à jour des extensions et thèmes. Je prévois donc de modifier cet article en conséquence à sa sortie !

Mise à jour automatique chez SiteGround

Dans l’onglet « Websites » de votre interface d’administration SiteGround, cliquez sur « WordPress Kit » de votre site web, et choisissez « AutoUpdate » dans l’écran qui apparaît.

Le kit "WordPress" de SiteGround
Le kit « WordPress » de SiteGround

Sur l’écran suivant, il sera possible de paramétrer le délai de mise à jour suivant le type de version (majeure / mineure), et d’activer / désactiver la mise à jour des extensions.

Statut de la mise à jour automatique chez SiteGround
Statut de la mise à jour automatique chez SiteGround

Concrètement, les mises à jour majeures (« Major releases ») introduisent parfois des gros changements. Il est donc bon d’avoir un peu de temps pour s’y préparer. Du coup, j’ai paramétré la durée maximale possible (72 heures).

Par contre, les mises à jour mineures (« Minor releases ») sont souvent sans conséquence en termes de fonctionnalités. J’ai donc choisi de les appliquer immédiatement.

Surtout, j’ai validé l’option de mise à jour des extensions, qui sont le maillon faible de WordPress du point de vue de la sécurité !

A noter que si cette fonctionnalité est un excellent choix en terme de sécurité, elle a aussi un défaut gênant. En effet, lors des mises à jour, il n’est pas rare que des conflits apparaissent entre deux extensions. Les mises à jour effectuées par SiteGround étant transparentes, il peut être difficile de comprendre la cause du dysfonctionnement d’une extension !

De même, il peut être bon d’avoir un peu de temps pour passer à une version majeure, à cause des changements engendrés (et de la probabilité de bugs !). J’avais l’habitude d’attendre que quelques versions passent avant de procéder à une telle mise à jour; ce n’est pas possible chez SiteGround. Un peu plus de flexibilité ne ferait pas de mal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *